top of page

La QVCT, késako ?


Je t'aide à améliorer la QVCT de ta TPE/PME

La quoi ?

La QVCT : Qualité de Vie et des Conditions de Travail.


Du 17 au 21 juin 2024, c'est la semaine pour la QVCT, l'occasion pour moi de vous expliquer, cher·es dirigeant·es d'une TPE/PME, comment je peux vous aider à augmenter la productivité de votre entreprise. Vous en doutez ? Je vous explique :


Peut-être avez-vous déjà entendu parlé du sigle QVT ? Ou plus récemment celui de QVCT ?

Petit détour historico-juridique, parce qu'en tant que bonne assistante sociale qui se respecte, j'aime bien me référer à des textes réglementaires.

En France, la notion de Qualité de Vie au Travail (QVT) est apparue en 2013, avec l'Accord National Interprofessionnel intitulé "vers une politique d'amélioration de la qualité de vie au travail et de l'égalité professionnelle" (paru le 19/06/2013, à retrouver ICI sur le site de l'ANACT), puis par l'arrêté du 15 avril 2014 portant extension de cet ANI (à retrouver ICI sur le site de legifrance).


A partir de là, ce sujet majeur va être au cœur des préoccupations des acteurs concernés (organisation patronales, syndicats de salariés, administrations publiques...). En 2020, un nouvel Accord National Interprofessionnel, intitulé "pour une prévention renforcée et une offre renouvelée en matière de santé au travail et conditions de travail" (paru le 09/12/2020, à retrouver ICI sur le site de l'ANACT) vient compléter celui de 2013. La notion de Qualité de Vie et des Conditions de Travail (QVCT) vient remplacer celle de Qualité de Vie au Travail (QVT).

Un extrait :

"La qualité de vie au travail, dont la santé et la sécurité au travail sont un des aspects, est un facteur de santé et de réalisation personnelle pour les salariés. Sur le plan collectif, la qualité de vie au travail est une des conditions de la performance de l’entreprise.

Dans cette logique, les politiques de prévention des risques professionnels prennent en compte tous les parcours professionnels de manière à anticiper les évolutions prévisibles liées aux conditions de travail. Le développement d’actions de maintien dans l’emploi permet de prévenir le risque d’une désinsertion professionnelle.

Une évolution de l’organisation du système de santé au travail visant à donner toute sa valeur à la prévention est une condition essentielle pour que les entreprises (les employeurs, les salariés et leurs représentants) puissent s’approprier plus facilement les bonnes pratiques de la culture de prévention et que les règles en matière de santé et sécurité au travail soient mieux comprises, mieux appliquées et mieux suivies."


L'accent est donc mis sur la prévention primaire, c'est-à-dire l'ensemble de mesures et actions visant à éviter ou réduire la survenue d'un risque. Le but est d'agir en amont, prévenir plutôt que guérir.


D'après l'ANACT (article à lire ICI), les 6 thèmes à aborder dans une démarche de QVCT sont :

  • le dialogue social et le dialogue professionnel

  • l'organisation, le contenu et la réalisation du travail

  • la santé au travail

  • le développement des compétences et des parcours professionnels

  • l'égalité au travail

  • le projet d'entreprise et le mode de management


En tant qu'assistante sociale spécialisée en mobilité professionnelle, santé au travail et inclusion de tous les talents dans l'emploi, je suis experte sur plusieurs thèmes de la QVCT. Je vous permet d'avoir une démarche complète puisque je peux agir pour le dialogue social et le dialogue professionnel, pour la santé au travail, pour le développement des compétences et des parcours professionnels, et pour l'égalité au travail.

Comment ? En proposant mes services individualisés de soutien psychosocial, de conseil en évolution professionnelle, de conseil en bilan de compétences, et mes ateliers collectifs d'informations, de sensibilisation ou de prévention des risques psychosociaux.


Vous ne voyez toujours pas comment je peux vous aider à augmenter la productivité de votre entreprise ?

D'après le baromètre de l'Absentéisme et de l'Engagement, réalisé par le cabinet Ayming en 2018 (à retrouver ICI), 42 % des absences en entreprise sont liées à la qualité de vie au travail et à l’insatisfaction des salariés. Ce facteur arrive en tête dans toutes les catégories d’âge, devant les arrêts pour accident du travail/maladie professionnelle (31 %).


Investir dans une démarche de QVCT c'est donc réduire les risques de l'absentéisme qui nuit fortement à la productivité de votre entreprise.


Envie d'en savoir plus ? Je vous propose un appel découverte gratuit et sans engagement. Vous pouvez prendre rendez-vous via ce lien. A tout de suite !


21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les ASS, ces voleurs d'enfants

Dans cet article, je propose de déconstruire vos représentations et/ou de vous informer sur tous les cadres de travail d'un.e assistant.e de service social. Déjà, avant de commencer, première déconstr

Commentaires


bottom of page